Notre Philosophie

Photo: Maude Chauvin

Photo: Maude Chauvin

Véronique D’huit
Créatrice de la Méthode Dawine
Fondatrice de l’École des Femmes du vin
Présidente de Vintempo

Nos trois piliers

J’ai, dans la vie, peu de convictions. Les vingt dernières années passées à œuvrer dans l’univers du vin m’ont cependant convaincues de trois choses.
La première est que la femme est l’avenir du vin.
La seconde, que la formation est la clé fondamentale d’une consommation « intelligente » du vin doublé d’une réappropriation d’un pouvoir personnel.
Enfin, la troisième, que la connaissance du cépage est LA base de l’apprentissage au vin.

Les femmes et le vin?

IIl ne fait aucun doute qu’aujourd’hui le vin se conjugue au féminin. Que ce soit en France ou au Québec – où j’ai passé les vingt dernières années à œuvrer au sein de mon entreprise de communication spécialisée dans le vin et à observer l’évolution de ce marché à l’échelle mondiale – j’ai pu mesurer que les femmes sont non seulement de plus en plus présentes dans les métiers du vin, mais qu’elles sont de plus en plus nombreuses à en acheter. La tendance est claire et elle est là pour durer. Les femmes préfèrent-elles réellement les vins dits féminins, plus légers, plutôt que les vins masculins, plus corsés? C’est sans doute vrai pour une néophyte mais ça ne le sera pas nécessairement pour une femme qui éduque son palais et apprend à connaître ses goûts. Alors comment permettre aux femmes de s’approprier l’univers du vin, de se l’approprier de façon efficace et durable? Ma réponse fût à l’époque et plus que jamais

aujourd’hui : par la formation. Une formation adaptée aux femmes et qui tient compte de leur sensibilité et de leurs besoins.
De par leur nature, les femmes appellent à un changement d’approche du vin, simplifié, détendu, plus humain. Au cours de mon parcours professionnel, je me suis posée la question : « Quelles sont les facultés latentes qui peuvent être éveillées en elles pour faciliter leur apprentissage du vin » et surtout, comment y répondre?

Sur le chemin d’une nouvelle méthode d’apprentissage?

Il existe plusieurs chemins pour apprivoiser un univers aussi complexe que l’est celui du vin. Ceux que j’ai empruntés, au début des années quatre-vingt-dix, m’ont paru, pour la plupart, trop techniques ou sérieux, trop «masculins» et, dans tous les cas, pas assez «sexy» pour le simple consommateur, auquel je me suis toujours identifiée.

Je me suis mise en quête d’une approche simple et conviviale pour parler vin».
En 1997 paraît mon premier ouvrage, Les vins et votre signe astrologique, qui ne manque pas de bousculer les idées reçues, mais ouvre, sûrement et sans prétention, une nouvelle avenue pour comprendre et découvrir le vin autrement, en partant du côté humain, clé de voûte de la nouvelle méthode d’apprentissage que je crée dans les années deux mille: la Méthode Dawine®.

Profil de la nouvelle Méthode Dawine?

Novatrice, accessible et sans aucun doute plus féminine, cette nouvelle approche propose de découvrir un «personnage vin» comme on le ferait d’une personne et de permettre de «rencontrer» un vin à travers ses caractéristiques morpho-psychologiques.
Parce qu’il existe bel et bien des ressemblances entre le monde du vin et celui des humains. Nous naissons avec un tempérament (inné) qui participera à définir notre personnalité (acquise) en tenant compte de notre lieu de naissance et notre éducation. Les vins n’échappent pas à cette règle de la nature. Leur cépage «de naissance» leur attribue un tempérament de base et des traits de caractère distincts, où qu’il soit cultivé sur la planète vin. Quant à sa personnalité, elle sera déterminée par son tempérament (son cépage), mais également son terroir (son lieu de naissance) et son élevage (son éducation).

Inspirée de deux classifications universelles (les quatre humeurs humaines du médecin grec Hippocrate et les quatre Éléments astrologiques), la Méthode Dawine propose une typologie des quatre tempéraments du vin. Elle regroupe entre eux les cépages blancs et noirs ayant des traits de caractères communs : la famille des cépages au tempérament Musclé (l’énergie), Solide (la densité), Élancé (la légèreté) et Rond (l’épaisseur).

L’École des femmes du vin?

L’École des femmes du vin voit le jour à Paris en 2005. Première école de dégustation destinées aux femmes et dessinée sur mesure pour elles. Car c’est bien là la mission de cette école : former, informer et divertir les femmes qui aiment le vin pour leur permettre d’être confiantes et autonomes, au quotidien.

La nouvelle méthode d’apprentissage au vin Dawine va se «jouer» aussi pour la première fois dans le cadre de l’atelier «Les 4 Tempéraments du Vin», s’exposer et s’affiner pendant près de trois années d’expériences et de partages, avec les femmes. Parce que le goût des femmes – et leur assurance – évolue au fur et à mesure que leur palais s’éduque.

Qu’elles sont des consommatrices incontournables.
Que leur intérêt croissant pour le vin est un signe clair d’émancipation.
Parce que leur approche et leur ressenti est différent de celui des hommes.
Elles souhaitent une approche plus libre, moins compétitive, moins professorale, privilégiant la simplicité sans écarter le plaisir et le festif (car le vin reste du raisin!).
Elles représentent en première ligne cette génération de consommatrices qui éduquent la génération future.

… Et elles savent qu’un homme est toujours séduit par une femme qui aime… et connait le vin!

Dawine et ses jeux du vin?

Ce nouveau code de lecture du vin fait son chemin sur le terrain depuis maintenant plusieurs années. Tous d’abord, il est mis en scène dans le cadre d’événements où le public y adhère spontanément et s’amuse à faire tomber les masques, à se découvrir et découvrir le goût des autres.

Devant l’enthousiasme de la gent tant féminine que masculine, j’ouvre la porte pour diffuser la Méthode Dawine au grand public en le transportant… à la maison!
Le premier coffret jeu-dégustation à saveur ludo-éducative,  Les Goûts du Vin®, est lancé avec un franc succès au Québec. Puis un second coffret-jeu, Les 4 Tempéraments du vin® et cette année, le premier jeu de carte d’apprentissage des cépages, Les 4 Familles du vin®.

Pour terminer avant de commencer la partie…
Tous ces jeux ont un seul objectif: permettre aux néophytes d’identifier simplement et facilement les types de vins qu’ils aiment… mais également ceux qui leur ressemblent, tout en partageant en famille ou entre amis, sans modération!

Et n’oublions jamais que les femmes sont précurseurs d’un nouveau mode de consommation, plus féminin, plus sensible, plus humain, qui ne fait que commencer à bouleverser la planète vin.

Bio express?

Véronique D’huit
Entrepreneure dans le monde du vin depuis près de vingt ans, Véronique D’huit commence sa carrière en France. En 1995, elle fonde au Québec l’agence Vintempo, créateur de relations autour du vin. Les programmes corporatifs (événements dégustation, atelier-jeu, conférences) et grand public (campagne web, livres, quizz, coffrets jeu-dégustation, accessoires) conçus par l’agence ont pour objectif premier de rendre le consommateur autonome pour parler et choisir un vin. Pendant près de deux décennies, Véronique est au cœur de l’évolution de la viticulture internationale. Le développement de son entreprise lui a permis d’affiner tant son palais que son expertise dans l’analyse des besoins des consommateurs – et ceux des femmes en particulier – et d’y répondre.

Elle crée dans les années deux mille la nouvelle Méthode Dawine ®, fonde en 2005 à Paris L’École des Femmes du Vin et conçoit différents jeux ludo-éducatif autour du vin.

veronique@vintempo.com